Ni statu quo, ni retour en arrière

Ni statu quo, ni retour en arrière

7 juillet 2018 5 Par Printemps du communisme

Après le dépôt des textes alternatifs en vue du 38ème congrès extraordinaire du PCF, déclaration de : Elsa Faucillon, Gregory Géminel, Frederick Génevée, Robert Injey, Yann Le Lann, Sonia Masson, Anna Meyroune, Frank Mouly et Jean-Michel Ruiz membres du Conseil national.

Ni statu quo, ni retour en arrière

Aujourd’hui 6 juillet avait lieu Place du Colonel Fabien le dépôt des textes alternatifs à la « base commune » de discussion (l’orientation politique) proposée par la direction du PCF pour son 38ème congrès « extraordinaire ». Avec plus de 400 communistes, nous avons déposé un texte intitulé : « Se réinventer ou disparaître. Pour un printemps du communisme ». Il propose une profonde transformation du Parti communiste visant à :

  • inventer une nouvelle conception du communisme, fidèle à son ambition émancipatrice mais repensé à partir des réalités de la société d’aujourd’hui et du capitalisme mondialisé, n’opposant pas les luttes sociale et sociétales, tirant un trait sur le productivisme pour porter une conception éco-communiste du développement des peuples.
  • s’engager dans un processus révolutionnaire radicalement démocratique et citoyen ;
  • adopter une stratégie de rassemblement de toutes les forces de la gauche antilibérale dans un « Front commun » capable de peser majoritairement dans une gauche dégagée de ses dérives libérales et autoritaires ;
  • imaginer une nouvelle forme d’organisation du Parti communiste, accueillant la diversité, construisant son unité de bas en haut, ouvert et profondément démocratisé.

Dans la crise existentielle que connaît notre Parti, et compte tenu du désarroi considérable que suscite parmi les communistes le statu quo actuel, deux autres textes alternatifs de « base commune » ont été déposés. L’un et l’autre proposent le retour à une stratégie d’isolement et de repli identitaire qui conduirait le PCF à la catastrophe finale.

Le débat qui s’engage ainsi est crucial. Nous appelons tous les communistes à le mener fraternellement et rigoureusement, de façon réellement extraordinaire.