Face à l’islamophobie et aux appels à la haine raciste, le PCF doit prendre ses responsabilités.

Face à l’islamophobie et aux appels à la haine raciste, le PCF doit prendre ses responsabilités.

28 octobre 2019 0 Par Printemps du communisme

Le climat islamophobe en France est aujourd’hui irrespirable. Depuis 10 jours Éric Zemmour, multirécidiviste de l’appel à la haine, dispose d’une tribune libre sur l’antenne de CNEWS.

Avec lui, c’est toute une presse qui continue à s’ouvrir à la théorie du grand remplacement et à l’appel tout juste déguisé à la guerre civile contre les français de confession musulmane. C’est cette parole réputée « libérée » qui répand son venin dans la société et encourage le passage à l’acte comme avec l’attentat d’aujourd’hui contre la Mosquée de Bayonne perpétré par un ancien candidat du Rassemblement National.

Au moment où le capitalisme est remis en cause par celles et ceux qui luttent contre la fin du monde mais aussi contre les fins du mois difficiles, l’islamophobie est plus qu’un outil de diversion pour le capital, c’est une idéologie au service d’une vision du monde raciste basée sur le choc des civilisation et l’affrontement identitaire.

L’histoire se rejoue et nous devons réagir.

Nous appelons la direction du PCF à affirmer qu’elle boycotte désormais l’ensemble des émissions de CNEWS rejoignant ainsi la position de la CGT.

Nous demandons une réunion des forces de gauches et associatives à l’initiative du PCF pour la création d’un comité de lutte pour engager dans la durée la bataille contre l’hégémonie idéologique de l’extrême droite, contre l’islamophobie et contre le racisme sous toutes ses formes.

Hadrien Bortot, Silvia Capanema, Fabienne Haloui, Robert Injey, Anna Meyroune, Frank Mouly, Jean-Michel Ruiz, Saïda Safir