Chercher jusqu’au bout à convaincre

La dernière phase du congrès est maintenant engagée. Les communistes qui ne partagent pas les orientations du « manifeste » sont confrontés à la difficulté d’amender un texte dont ils ne partagent pas la cohérence et le sens global, tournés vers le repli et le passé. Certains s’y essayent cependant. D’autres proposent sur les questions-clés des « motions » qui dénoncent les régressions dans lesquelles nous engagerait le vote de la « base commune » et proposent d’autres orientations. Dans les deux cas, l’essentiel nous paraît être de poursuivre la confrontation des idées jusqu’au vote final du congrès.

Comme nous l’avons dit au lendemain du vote, le choix du « Manifeste » comme « base commune de discussion » a été une très mauvaise nouvelle. Mais la majorité relative de 42% qu’il a obtenue ne saurait faire oublier qu’une majorité absolue de communistes d’opinions diverses – 58% – a fait d’autres choix. Toutes et tous les communistes respecteront donc le fait que la discussion parte de ce texte, mais pas qu’il en soit l’aboutissement. Le droit d’amendement ne saurait avoir dans notre Parti d’autres limites que la volonté souveraine des communistes délibérant fraternellement dans leurs congrès.

Le débat doit donc se poursuivre jusqu’au bout. Comme le montre une tribune collective récemment publiée sous le titre « Communistes, faites-vous entendre ! », les idées continuent de cheminer. Et nous nous félicitons de constater que les nôtres avancent. Nous continuerons donc d’essayer de convaincre que la possibilité du statu quo est une illusion, et que la seule alternative au retour en arrière est bien le choix clair d’un communisme de notre temps.

Emmanuelle Becker, Elsa Faucillon, Sonia Masson, Anna Meyroune, Frédéric Génevée, Gregory Géminel, Bob Ingey, Yann Le Lann, Frank Mouly, Jean-Michel Ruiz

Appel à celles et ceux qui ont le communisme au coeur

Déclaration d’Emmanuelle Becker, Robert Injey, Elsa Faucillon, Grégory Géminel, Frédérick Genevée, Yann Le Lann, Anna Meyroune, Sonia Masson, Frank Mouly, Jean-Michel Ruiz, Nora Saint-Gal, membres du conseil national du PCF.

Les résultats du vote sur la « base commune de discussion » du 38ème congrès du Parti communiste sont une très mauvaise nouvelle. Le nombre des adhérents cotisants s’est encore réduit de 7% en deux ans. Le texte intitulé « Manifeste pour un parti communiste du 21ème siècle » arrive en tête avec 42, 15% des suffrages. Les communistes sont profondément divisés et il n’y a pas de majorité. Continuer la lecture de « Appel à celles et ceux qui ont le communisme au coeur »

Revenir à la source ! « Une sortie progressive et maîtrisée du nucléaire « 

« Le nucléaire, une source d’énergie propre, sûre et économiquement abordable. », voilà les arguments des pro-nucléaires résumés en une phrase. Cependant, ils sont bien loin de la réalité constatée au quotidien à travers le monde.

Nous désirons plutôt nous engager pour un avenir sans nucléaire et faiblement émetteur de carbone assurant la vie et la protection non seulement des générations futures mais aussi de notre planète elle-même. Continuer la lecture de « Revenir à la source ! « Une sortie progressive et maîtrisée du nucléaire «  »

Conquérir la liberté au travail : vers le salaire à vie

Une réflexion dans le congrès par Yann Le Lann

Sommes-nous le parti de la liberté du travail ? On peut malheureusement en douter. En réaction aux attaques organisées par Macron, des mouvements populaires se multiplient. Le PCF est en soutien à toutes ces luttes. Ses militants.tes sont dans les luttes contre la privatisation de la SNCF, contre la loi Travail, certains.taines agissent aussi contre les grands projets inutiles. Dans ces combats nous sommes avec les grévistes, les manifestant.e.s. Mais entendons-nous ce qu’ils nous disent ? Acceptons-nous le regard qu’ils portent sur nous ? Continuer la lecture de « Conquérir la liberté au travail : vers le salaire à vie »

Pourquoi voter pour le Printemps du communisme

Télécharger ce document

Les communistes ont voulu un congrès extraordinaire parce que, à l’issue des élections de 2017, il est apparu clairement que nous ne pouvions pas continuer comme avant sans disparaître  complètement de la scène politique. Nous avons rédigé une proposition alternative de « base commune » parce que celle du CN, rédigée par la direction actuelle, ne fait que proposer de faire mieux ce qu’elle faisait déjà. C’est logique : si elle pensait qu’il fallait faire autre chose, elle aurait déjà au moins commencé à le faire. Mais « faire mieux » ce qui nous affaiblit ne peut que nous affaiblir encore plus. Ce qu’il faut faire, c’est autre chose. Continuer la lecture de « Pourquoi voter pour le Printemps du communisme »

Internet, de l’extase à l’effroi, un monde à reconquérir

Télécharger le texte

Texte écrit pour développer le Projet alternatif au 38e Congrès du PCF « Se réinventer ou disparaître ! Pour un printemps du Communisme ». Jérôme Relinger.

Il y a bientôt trente ans naissait le World Wide Web, dans l’entre-soi des rares initiés d’alors. Pour nous communistes, avec la société du partage immatériel qu’il rendait possible grâce à l’extension sans limite du domaine de la connaissance, il était la perspective d’un ré-enchantement du monde 1. Adossé aux logiciels et aux contenus libres2, propulsé par un Internet décentralisé et neutre, entraînant un renouveau de l’esprit basé sur l’abondance, le Web d’alors formait un territoire infini. Le temps était venu d’abolir la malédiction de la rareté, la frustration de la lenteur, la ségrégation de l’éloignement, l’injustice dans l’accès à l’universel. Continuer la lecture de « Internet, de l’extase à l’effroi, un monde à reconquérir »

La France Insoumise : adversaire à combattre ou alliée potentielle ?

La France Insoumise : adversaire à combattre ou alliée potentielle ?
Télécharger l’éclairage

Les communistes ne peuvent que se sentir agressés par la stratégie « dégagiste » que la France Insoumise applique aussi violemment à ses adversaires néolibéraux qu’à notre Parti, pourtant co-fondateur du Front de gauche qui a permis l’installation de JL Mélenchon au premier plan de la vie politique. Continuer la lecture de « La France Insoumise : adversaire à combattre ou alliée potentielle ? »