Appel à celles et ceux qui ont le communisme au coeur

Déclaration d’Emmanuelle Becker, Robert Injey, Elsa Faucillon, Grégory Géminel, Frédérick Genevée, Yann Le Lann, Anna Meyroune, Sonia Masson, Frank Mouly, Jean-Michel Ruiz, Nora Saint-Gal, membres du conseil national du PCF.

Les résultats du vote sur la « base commune de discussion » du 38ème congrès du Parti communiste sont une très mauvaise nouvelle. Le nombre des adhérents cotisants s’est encore réduit de 7% en deux ans. Le texte intitulé « Manifeste pour un parti communiste du 21ème siècle » arrive en tête avec 42, 15% des suffrages. Les communistes sont profondément divisés et il n’y a pas de majorité.

Ces résultats sont le fruit du désarroi. Après des décennies d’affaiblissement, et alors que notre Parti avait engagé depuis longtemps un très difficile travail de renouvellement de nos conceptions, de notre stratégie et de notre organisation, la direction sortante a remis en cause une partie importante de nos avancées, notamment par ses tergiversations stratégiques depuis 2014 qui nous ont rendu illisibles et désorienté les communistes.

Il aurait fallu au contraire poursuivre notre effort jusqu’au bout afin d’inventer une nouvelle conception du communisme, adaptée à notre temps, susceptible d’entrer à nouveau en dialogue étroit avec les si nombreuses luttes et mobilisations de toutes sortes qui cherchent à imaginer une autre société et à lui frayer un chemin. C’est ce que portait le texte « Se réinventer ou disparaître. Pour un printemps du communisme ». Dans un climat de démobilisation et de crainte, les illusions faussement rassurantes d’un retour au passé ont prévalu.

Le débat du congrès va donc s’engager à partir d’un texte qui prône le retour à des conceptions passéistes qui ont partout échoué. Mais ce n’est pas la fin de l’histoire. Le débat doit se poursuivre. Il faut tout faire pour que ce congrès ne soit pas celui du retour en arrière. A défaut de quoi notre Parti s’enfoncera plus encore dans la voie de l’effacement. Ce serait une catastrophe pour toutes celles et tous ceux qui espèrent le renouveau d’une gauche de transformation sociale diverse et rassemblée.

A un moment de l’histoire où le capitalisme mondialisé se fait plus dur et dangereux que jamais, développe la pauvreté jusque dans les pays les plus riches, exacerbe les tensions internationales, menace notre écosystème et met en péril toute l’humanité, le besoin de communisme n’a jamais été aussi grand. Mais il ne peut s’agir que d’un communisme réinventé, tenant compte des leçons de l’histoire et se façonnant au sein même du vaste mouvement de contestation du capitalisme qui caractérise notre époque.

Nous ne nous dissimulons pas la gravité de la situation. Les élections européennes qui s’approchent peuvent voir l’éviction des communistes français du Parlement européen. Les élections locales qui viendront immédiatement après risquent de se traduire par la perte de très nombreuses villes aujourd’hui dirigées par des municipalités conduites par des communistes. Nous devons réagir.

Nous allons déployer des efforts accrus pour convaincre les communistes de la nécessité d’une profonde transformation de notre organisation. Et en même temps, conscients du risque d’effacement des idées communistes dans la société, nous sommes décidés à nous adresser à toutes celles et tous ceux qui ont le communisme au cœur, à commencer par celles et ceux qui sont ou ont été adhérents du Parti,  pour travailler à donner au communisme sa figure moderne, ouverte, démocratique, écologique et révolutionnaire dans les conditions d’aujourd’hui.

Nous les appelons pour cela à participer à une réunion qui sera annoncée dans les tous prochains jours.

42 réponses sur “Appel à celles et ceux qui ont le communisme au coeur”

  1. Oui, le printemps du communisme reste dans toute son actualité, sa nécessité… Il n y a pas de majorité et beaucoup de confusions. Les signes avant coureurs de cette situation ont été nombreux, et ne datent pas d hier… la question de «l identité» a été comme un paravent, une fin en soi mais tout doit commencer…

    1. Un nouveau qualificatif vient de nous etre donné: »Liquidateur »et on nous invite a nous taire….venant de camarade fossoyeurs:c’est l’hopital qui se fout de la charité….fait dodo colin mon ptit frere, on tereveillera le jour des obseques

    2. Un nouveau qualificatif vient de nous etre donné: »Liquidateur »et on nous invite a nous taire….venant de camarade fossoyeurs:c’est l’hopital qui se fout de la charité….fait dodo colin mon ptit frere, on te reveillera le jour des obsèques

    3. Le parti communiste est en déclin , bientôt il n’existera plus dans les instances dirigeantes.
      Soyons intelligent il est grand temps de rénover le parti et s’ouvrir au nouveau monde de la communication avec des transformations importantes.

  2. Le vote a eu lieu en toute démocratie le texte du manifeste sera la base commune de notre congrès , puisqu’il est devant tous les autres maintenant nous pouvons l’amender , par contre ne comptaient pas comme vous le souhaitiez sa disparition pour en faire une appendice du mouvement des soumis au Mitterrandolatre , le PCF sort grandit de ce vote et nous sommes prêt pour la reconquête , l’espoir nous est revenu car a force de nous effacer pour l’anti-communistes l’empereur des soumis nous allions disparaître , après l’hiver que nous avons connu le printemps du PCF est de retour !!!!!!!!!!!!!!!

    1. Oui, la base commune votée (« pour un manifeste du … » ouvre de l’espoir et m’a permis de faire une adhésion il y a quelques jours. Que chacun en fasse autant et le parti refleurira plutôt que de se faner, se flétrir avec FI où les tenants du printemps du communisme veulent nous amener !

  3. Je trouve que cette déclaration est très clivante et négative. Elle suggère une cristallisation des regrets et de l’amertume ce qui augure mal de la synthèse que nous devons réussir.
    sur le fond de notre vision politique, le texte devenu majoritaire a la possibilité de rassembler tous les communistes.
    Sur les modalité d’action honnetement l’ouverture éventuelle vers FI n’est pas possible tant ce mouvement est lui même vérouillée par un groupe restreint très anti parti communiste.

  4. Je partage cette déclaration. Je reste communiste et je suis pour le rassemblement de tous ceux qui luttent contre le libéralisme, le racisme

  5. Enfin les vraies questions aux enjeux de la période et les conditions du rassemblement sont clairement posées. C’est tout simplement une question de survie du parti. Ce texte est l’occasion de réactiver la belle idée communiste.

  6. Déclaration plutôt méprisante. Pourtant le texte était stimulant sur tout plein de points. Mais totalement illusoire face au centralisme non démocratique FI-PG. Quant aux Européennes, les affirmations de la déclaration sont aberrantes. Ian a tendu la main. Que faire d’autre ? Faire allégeance (seule alternative pour FI) et essayer d’entrer dans la liste FI ? Avec toutes les prises de position douteuses des gens de cette liste, notamment sur les migrants ? Et avec leurs « dialogues » opportunistes avec des « souverainistes » douteux ?

  7. J’ai voté ce texte je respecte l’histoire complexe de la famille communiste, mais nous ne sommes pas les seuls à avoir des esquisses de solutions possibles. Ouvrons les portes z’et les fenêtres. On va débattre en toute camaraderie. Bises

  8. Aux aficionados du printemps de Prague !
    On recrute chez les chasseurs de Ziguouiguis qui débarquent
    Contactez le leader du mouvement gazeux son anticommunisme n est plus à prouver

  9. Daccord avec  » automne du communisme » : ex coco passé à l’insoumission je ne jugerai pas mes anciens camarades et les laisse tranquilles.
    Sans crainte : au bout du desert il y aura une issue. A vous de la trouver.
    Cela dit suis intéressé par la réunion annoncée…

  10. Membre de la FI de Nîmes et marxiste depuis mes années au PCF, j’éspère que des militants comme vous ne seront pas marginalisés. Bon courage
    Fraternellement
    Dominique Muller

  11. Un pcf vieillissant et replié sur lui même ne pouvait voter autrement. La jeunesse qui nous regarde avec attention risque à nouveau de ne plus s’intéresser à nous.

  12. 11%, ça devrait calmer! Il faut accepter les choix démocratiques des communistes. Le congrès se prépare avec une nouvelle base commune.
    Il n’est pas bouclé. Que la réunion que vous annoncez soit consacrée à votre implication dans la préparation de ce congrès. Mais ça fait quand même un peu réunion de tendance, ou de courant comme on disait au PS.

    1. 11% oui, mais ça ne calme personne : une majorité absolue attend le vrai débat des communistes, et pas une « majorité passive »: nous sommes donc ce 11% poil à gratter et nous disons « debout les morts » !

  13. je suis très attentive à cet appel pour ne pas sombrer dans le pessimisme le plus total et garder l’espoir deux ans avant le 100ème anniversaire de la naissance du PCF, que l’idée du communisme reste une idée neuve, bien au delà d’ailleurs du nombre rabougri de ses adhérents.

  14. Bonne initiative mais il faudra analyser pourquoi le résultat est décevant. Il y a aussi des raisons internes au texte printemps qui a pu apparaître éloigné des enjeux concrets et trop en rupture sur l’histoire du communisme et le type d’organisation à construire.

  15. Bien sûr il est urgent de redéfinir une stratégie en phase avec les attentes de la société telle que elle est… Les conditions de exploitation ont pris des formes nouvelles dont il nous faut tenir compte. Les attentes de la jeunesse par rapport au monde du travail, sa soif de liberté, sa défiance vis à vis des référentiels de la croissance nous pousse à être inventifs.
    Je souhaite être tenu informé de vos initiatives.
    Merci

  16. Signataire du « Printemps… », j’ai voté pour qu’il soit soumis à l’esprit critique des militants, tout en sachant que l’iceberg visible des « communistes » fond sous la chaleur du démenti que lui impose l’Histoire : c’est ainsi, nous sommes une part minoritaire de cette chose soi-disant périmée…Or la réalité historique est aussi dans la part immergée, et « invisible » de la masse communiste , immergée dans cette « dissociété capitaliste » elle-même mortifère…Moi je veux avoir une approche constructive tant avec « le manifeste » qu’avec ce fameux « peuple de gauche éparpillé »…tirons du texte soumis à notre travail commun le meilleurs, il en sortira une fois de plus un congrès qui n’obligera personne à déserter le vrai débat qui reste donc AILLEURS: avec la CGT avec le mouvement social , avec ce « peuple  » que courtise l’extrême droite populiste…non ce congrès n’a rien de « révolutionnaire », mais le communisme qui le dépasse en fera ce qu’il pourra…ici & là… D’AILLEURS MARX REVIENT & il rit de la bêtise identitaire.

  17. Je partage la déclaration qui me donne encore un peu d’espoir !? Tant de communistes sont déjà partis qui partageaient une vision proche du «  printemps du communisme » …

  18. Bjr,
    je perçois le résultat du vote des cstes comme un besoin d’échanges et de discussions ; on ne peut pas revenir en arrière, on ne peut que tenir compte des expériences, s’en enrichir et aller de l’avant, corriger, rectifier et agir. encore faut-il que les discussions soient réelles, les militants écoutés et entendus, ce qui n’est plus le cas. ce n’est certainement pas en nous divisant que nous parviendrons à changer cette société, je crois plus à la nécessité de créer ensemble un devenir partagé communiste.
    fraternellement

  19. Communiste non encartée depuis des années. Je viens de faire l’expérience affligeante de la soit disant insoumission au sein de FI et toute aussi affligeante celle de l’asso des communistes insoumis dont je viens de démissionner du fait de pratiques anti démocratiques. J’en sors donc avec l’espoir de trouver avec les communistes une façon de repenser notre action, notre avenir. Je commence à vous suivre … informez moi de la suite. Ne vous diluez pas dans FI qui est complètement noyaute par le PG …
    Fraternellement

    1. « FI qui est complètement noyaute par le PG » ?
      Noyauté par qui ???
      « pratiques anti démocratiques au sein de l’association des communistes insoumis »
      Anti quoi ???
      Signé Claudine.
      Il s’agit très sans doute très certainement et plus encore… de Claudine Camilleri du collectif insoumis démocrates. Non ? au : https://lecid.org/ Non ?
      Humm ! Á suivre…

  20. La division et la dispersion actuelle sont sans doute décevantes mais étaient inévitables tant l’unité l’était sur des bases floues et superficielles. Il faudra une discussion bien plus profonde que celle abordée par l’une ou l’autre des 4 contributions pour avancer. voir mon livre « Réinventer le communisme » publié en aout 2018 chez Amazon. Tout en recherchant constamment l’unité la plus large: oui mais comment? voir le lien ci dessous.

    http://blog.lalettredejacqueslancier.fr/post/2018/10/09/L-unit%C3%A9-oui%21-mais-comment
    Bien que très critique vis à vis du chauvinisme de LFI, intéressé par votre débat…

  21. J’ai voté pour « le printemps » et souhaite vivement que cette aventure continue d’une manière ou d’une autre car elle est nécessaire. Elle pourrait même s’avérer vitale non seulement pour les communistes (Mais qui parmi ceux-là fait encore sienne la déclaration de Marx : »le communisme n’est pour nous ni une condition (état) qui doit être créé ni un idéal sur lequel la réalité devra se régler… [mais] le mouvement réel qui abolit l’état l’état actuel ») mais aussi pour le jour où qui sait notre peuple décidera de revenir en nombre s’occuper de ses affaires.
    L’échec indéniable dans ce vote doit néanmoins pousser tous ses soutiens à réfléchir encore à ces causes externes mais aussi internes et aux solutions à y apporter. On me pardonnera ici d’être trop elliptique peut-être: il faudrait autrement plus de place.
    Dans l’immédiat, le combat n’est peut-être pas tout-fait perdu pour faire avancer au moins certaines propositions. Des camarades ayant voté pour la base commune proposée par le CN ou même pour le texte arrivé premier peuvent évoluer : à nous de les convaincre. J’ai des différents ou différences avec des signataires du « Printemps » mais j’ai jugé que l’essentiel y était et qu’il n’était pas dans les autres. On évolue tous et il y a des malentendus ou des illusions qui peuvent se dissiper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *